SUR LA PLANCHE >> Du 8 au 12 mars

Un film de Leïla Kilani
France, Maroc, Allemagne, 2010, 1h46, vostf



Tanger - Aujourd’hui, quatre jeunes femmes de vingt ans travaillent pour survivre le jour et vivent la nuit. Toutes quatre ouvrières, elles sont réparties en deux castes : les textiles et les crevettes. Leur obsession : bouger. "On est là" disent-elles. De l’aube à la nuit la cadence est effrénée, elles traversent la ville. Temps, espace et sommeil sont rares. Petites bricoleuses de l’urgence qui travaillent les hommes et les maisons vides. Ainsi va la course folle de Badia, Imane, Asma et Nawal...
Ce film noir à la force d’un uppercut, et est ponctué par le slam poétique et nerveux de Badia, la rage de vivre chevillé au corps. On en ressort secoué et convaincu qu'une réalisatrice importante est née. Une vrai découverte !

.
Rencontre avec Abdel Hafed Benotman, co-scénariste et écrivain de roman noir, jeudi 8 mars à 20h30.

Ce film vous est proposé en partenariat avec Ciclic dans le cadre de «Elles, une semaine au féminin» coordonnée par la Ville de Blois (www.blois.fr).

 

"Radical, décomplexé et d'une rare intensité politique" - CAHIERS DU CINÉMA
"Un uppercut par phrase (...) c’est le film dont on rêve" - LIBÉRATION
"Formidable" - L’HUMANITÉ
"Un film intelligent et fascinant" - SCREEN
"Un film à l'énergie brute (...) Essentiel !" - STUDIO CINÉ LIVE
"Une fascinante météorite cinématographique" - POSITIF

 


A propos du film

Lire la revue de presse Allociné

Voir la conférence de presse de la réalisatrice lors de la Quinzaine des Réalisateurs
Voir le portrait de la réalisatrice par Véro Cratzborn de la SRF
Voir le site du distributeur (télécharger le dossier de presse)

A propos d'Abdel Hafed Benotman
"Je crois en la justice de mon pays, rigole l'apatride" - Interview-Portrait par Article11.info
"Benotman, écrivain, ex-taulard et sans-papiers, en plein Kafka" - Portrait par Rue89.com

Participez à l'évènement Facebook




jeudi 8 mars à 18 h et 20 h 30
samedi 10 mars à 16 h
dimanche 11 mars à 21 h
lundi 12 mars à 18 h et 21 h
au cinéma Les Lobis