BI, N'AIE PAS PEUR ! >> Du 19 au 23 avril 2012

Un film de Phan Dang Di
Avec Phan Thanh Minh, Nguyên Thi Kiêu Trinh...
France, Vietnam, Allemagne, 2010, 1h30, vostf



A Hanoi, Bi, un enfant de 6 ans, vit avec sa famille dans une maison proche d’une usine de glace, terrain de jeux mystérieux. C’est la saison des pluies, la chaleur envahit la ville. Après des années de silence, son grand-père paternel, gravement malade, revient dans la maison familiale. Pendant que Bi tisse avec lui une relation complice, son père fuit la famille et cherche réconfort auprès d’une jeune masseuse qu’il désire. Sa mère, ferme les yeux sur cette relation et reporte son affection sur le grand-père. De son côté, sa tante, prude et célibataire, est submergée par son attirance subite pour un jeune lycéen. Dans ce monde où les adultes souffrent en silence de leurs désirs contrariés, le jeune Bi découvre la vie…

 

" Une chaleur sourde et diffuse. Une moiteur permanente sur les corps alanguis, des gestes lents et maladroits... (...) À proximité de la maison familiale, une usine crache des immenses cubes de glace... On y crée du minéral pour mieux détourner cette nature qui étouffe. Des morceaux de froid qui apaisent les plaies, retiennent les désirs, capturent la vie, assouvissent les fantasmes, engourdissent aussi. Chaque personnage tente d’aller au bout d’un rêve sans y parvenir, sans réussir à prendre sa vie à corps. Et à force de passer à côté, de ne pas aller au bout ou de se laisser enfermer dans les évidences, de se plier à ce qu’une société impose, ne reste que la frustration. (...)
Au milieu des personnages adultes contraints aux espaces clos, à une position horizontale molle et fatiguée, il y a l’énergie de Bi, petit garçon aux aguets qui rêve d’être un homme. Bi circule, explore, expérimente, s’attarde sur les éléments pour mieux se fondre en eux. Il erre dans un univers plus vaste pour tenter de s’y construire. Alors que l’image du monde adulte s’effondre avec la mort du mystérieux grand-père, Bi poursuit sa quête de l’existence. Encore libre."
Mélanie Loisel, cinéaste, texte de soutien de l'ACID (lire le texte dans son intégralité)

 


Voir le site officiel
Lire l'article de Jean-François Rauger dans Le Monde
Lire l'article de Mathieu Menossi pour Evene.fr
Voir une présentation du film par Fabien Gaffez de la Semaine de la critique



jeudi 19 avril à 18 h et 20 h 30
samedi 21 avril à 16 h
dimanche 22 avril à 21 h
lundi 23 avril à 18 h et 21 h
au cinéma Les Lobis