MAINE OCEAN >> Du 13 au 16 avril 2012

Un film de Jacques Rozier
Avec Bernard Ménez, Luis Rego, Yves Afonso...
France, 1986, 2h11



Confortablement installée dans un compartiment de première classe de l'express Maine Océan, Dejanira somnole. Le contrôleur survient et tente de lui expliquer qu'elle est en infraction, mais Dejanira ne comprend pas ce qu'on lui demande malgré l'intervention d'un second contrôleur.
Mimi De Saint Marc, une passagère, avocate de métier, se rendant à Angers pour défendre un de ses clients, le marin Petigas, prend fait et cause pour Dejanira.

Rencontre  avec Bernard Ménez, acteur et metteur en scène, vendredi 13 avril à 20h30.
Ce film vous est proposé en écho au spectacle "Le Gros, la vache et le mainate, opérette barge", mis en scène par Bernard Ménez et programmé à la HaG! mercredi 11 avril à 20h30 et jeudi 12 avril à 19h. Rens : 02 54 90 44 00

 


"Pour ceux qui l’ignoreraient encore, ceci est un chef-d’œuvre.
Maine Océan célèbre la rencontre, sur l’île d’Yeu, de deux contrôleurs de la SNCF, d’une danseuse brésilienne venue “voir à quoi ressemble l’autre côté de l’Atlantique”, d’une avocate engagée férue de sociolinguistique, d’un imprésario mexicain et d’un marin pêcheur vendéen. Maine Océan est un film fleuve, une tour de Babel, et transforme ses personnages, des gens simples, en héros tragicomiques d’une odyssée drolatique... (...) Maine Océan célèbre les vertus des personnages contre le scénario, celle des êtres humains contre leur métier, des acteurs contre la “direction d’acteurs” (c’est pour cela que Bernard Ménez est le plus grand acteur de sa génération après Jean-Pierre Léaud, qu’Yves Afonso, dans un état qu’on croirait second, trouve dans Marcel Petitgas le plus grand rôle de sa carrière). (...) Voilà pourquoi Maine Océan est un chef-d’oeuvre, pourquoi nous l’aimons, pourquoi, depuis 1986, nous ne compostons plus nos billets de train sans que nous viennent en tête ce message crypté : “Chtongalagare”. Les Inrockuptibles (Lire l'article dans son intégralité)

 


Jacques Rozier par Objectif-cinéma.com : "cinéaste en liberté"
Mathieu Amalric parle de Jacques Rozier
Télécharger la fiche Ciné'fil



vendredi 13 avril à 20 h 30
samedi 14 avril à 16 h
lundi 16 avril à 18 h
au cinéma Les Lobis