FENGMING + LE FOSSE >> Du 31 mai au 4 juin 2012

 

En 2007, le cinéaste Wang Bing réalise un documentaire intitulé FENGMING, CHRONIQUE D'UNE FEMME CHINOISE, qu'il double d'une fiction réalisé en 2009 : LE FOSSE. Les deux films sont sortis conjointement cette année. Ciné'fil vous propose de les découvrir en parallèle.
Attention : une erreur s'est glissée dans les horaires annoncées dans le Travelling. Les bonc horaires sont ceux indiqués ci-dessous.

Consulter le dossier de presse des deux films

 


 

FENGMING, CHRONIQUE D'UNE FEMME CHINOISE

Fengming, Chronique d'une femme chinoise
Un film de Wang Bing
Chine, 3h12, 2007, vostf


L'hiver en Chine. Une ville enneigée. Le jour tombe. Enveloppée dans son manteau, une femme s’avance lentement. Elle traverse une cité puis rentre dans son modeste appartement. Fengming s’installe au creux du fauteuil de son salon. Elle se rappelle. Ses souvenirs nous ramènent aux débuts, en 1949. Commence alors la traversée de plus de 30 ans de sa vie et de cette nouvelle Chine...
" La méthodologie est exceptionnelle. « Fengming, chronique d’une femme chinoise », d’abord, est un long entretien – trois heures ! – face caméra, avec une femme qui raconte sa vie. Pas de fioritures, pas de montage, Wang Bing garde tout. On se dit qu’on ne tiendra pas trois heures comme ça, et au bout de trois heures, on est toujours scotché devant son écran. " Rue 89

Voir le site officiel
Voir la revue de presse



Jeudi 31 mai à 20h30 et lundi 4 juin à 18h au cinéma Les Lobis

 

 


 

LE FOSSE

Un film de Wang Bing
France, Belgique, 1h53, 2010, vostf

Avec Li Xiangnian, Lu Ye, Lian Renjun...


À la fin des années 1950, le gouvernement chinois expédie aux travaux forcés des milliers d’hommes, considérés comme droitiers au regard de leur passé ou de leurs critiques envers le Parti communiste. Déportés au nord-ouest du pays, en plein désert de Gobi et à des milliers de kilomètres de leurs familles pour être rééduqués, ils sont confrontés au dénuement le plus total. Un grand nombre d’entre eux succombent, face à la dureté du travail physique puis à la pénurie de nourriture et aux rigueurs climatiques.
" Wang Bing filme des fantômes, des survivants dont la vie ne tient qu’à un fil, dans un paysage apocalyptique où le désert ingrat se peuple de tombes anonymes. La fiction n’est ici que le prétexte à montrer l’inmontrable. " Rue 89

Voir le site officiel
Voir la revue de presse



jeudi 31 mai  à 18h
samedi 2 juin  à 16h
dimanche 3 juin à 21h
lundi 4 juin  à 21h30
au cinéma Les Lobis