Aya de Yopougon >> Samedi 23 novembre


Aya de Yopougon de Margerite Abouet et Clément Oubrerie

Un film de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
Avec les voix de Aïssa Maïga, Tella Kpomahou, Jacky Ido...
France, 2011, 1h24



Synopsis

Fin des années 1970, en Côte d’Ivoire à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. C’est là que vit Aya, 19 ans, une jeune fille sérieuse qui préfère rester étudier à la maison plutôt que de sortir avec ses copines. Aya partage ses journées entre l’école, la famille et ses deux meilleures amies : Adjoua et Bintou, qui ne pensent qu’à aller gazer en douce à la nuit tombée dans les maquis. Les choses se gâtent lorsque qu’Adjoua se retrouve enceinte par mégarde. Que faire ?

Séance unique samedi  23 novembre à 16h au cinéma Les Lobis, en partenariat avec bd BOUM.

Ce film vous est proposé dans le cadre de la 30e édition du festival de bande dessinée bd BOUM qui se déroule du 22 au 24 novembre à Blois.



Bande annonce

(Cliquez en bas à droite de l'image pour visualiser la vidéo en mode "plein écran")




Extrait de critique

« Les amateurs de BD connaissent bien Aya, jolie fille du quartier populaire de Yopougon, alias « Yop City », à Abidjan. Les auteurs, Marguerite Abouet (qui s'inspire de ses souvenirs personnels) et Clément Oubrerie lui consacrent aujourd'hui un dessin animé. (...) Tout déborde de vie, de la petite case familiale à la villa pompeuse du patron local, du palace chic au coin tranquille où les jeunes gens font l'amour. Les couleurs vibrent : murs ocre ou bleu délavé, ciel blanc, tissus bigarrés des boubous. L'évocation des années 1970 est savoureuse. Les deux réalisateurs ont même poussé le plaisir jusqu'à glisser quelques « vraies » pubs d'époque, où l'on apprend, par exemple, que la bière, c'est vraiment bon pour la santé. » Cécile Mury, Télérama (> Lire l'article dans son intégralité)


Plus de critiques

> La revue de presse Allociné

> Télécharger le dossier de presse

> Autochenille (société de production du film créée par Joann Sfar, Clément Oubrerie et Antoine Delesvaux)