GRANDIR >> Du 9 au 24 janvier


Grandir de Dominique Cabrera

Avec Dominique Cabrera
France, 2013, 1h33, vostf



Synopsis

En 2002, mon frère Bernard qui vit à Boston s’est remarié. Toute la famille est venue au mariage, la famille de l’enfance : papa, maman, et les trois enfants, on n’a emmené ni les conjoints ni les enfants. J’avais apporté une petite caméra pour filmer le mariage, je les ai filmés eux, au retour, j’ai voulu continuer, cela a duré 10 ans….

Jeudi 9 janvier à partir de 18h au cinéma Les Lobis, Ciné'fil et l’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage de Blois vous proposent une rencontre avec Dominique Cabrera autour de deux de ses films :
à 18h : Folle Embellie (2002)
< En savoir plus >
à 21h : Grandir (2013)
Possibilité de restauration sur place au bar du cinéma.


Bande annonce

Cliquez ici >


Extrait de critique

« Les cinéphiles heureux qui ont vu en son temps Demain et encore demain de Dominique Cabrera savent déjà combien, armée d’une «petite caméra», elle est capable de parler avec justesse, force et sensibilité du temps qui passe, qui fuit, qui s’échappe, qu’on aimerait retrouver, retenir... Et pour quoi d’autre faire du cinéma après tout ? Pour dire et pour montrer quoi d’autre ? Si le nouveau film de Cabrera nous a tant bouleversé ce soir, au point, comme la majorité des spectateurs présents de ne pas trouver la «force» trop prosaïque de l’applaudir tout de suite, c’est aussi par cette simple évidence : dans ce torrent d’images souvent trop fabriquées, trop travaillées et trop artificielles, les «gens ordinaires» (l’expression est de la cinéaste) qui apparaissent dans Grandir nous donnent tout simplement à respirer.

Ces soeurs et frères humains, nourris évidemment au lait de la tendresse humaine, nous renvoient notre propre image. Comme eux, comme cette famille, nous tentons de vivre au plus près de nos émotions, sans jamais nous parler assez, sans jamais nous raconter suffisamment. Mais c’est manifestement la loi du genre familial. Alors la petite caméra de la petite Dominique devenue grande n’est rien d’autre que l’instrument dérisoire et indispensable de la conservation du temps qui passe. «Il faut aller de l’avant» dit-elle à un moment.

Rien de trop ici, rien d’appuyé, mais une musique juste, entre le particulier de nos destins individuels et l’universel de nos vies. On rit, on pleure. On sait dès les premières images que le voyage sera finalement rude parce que le passé ne passe jamais (ici le secret d’une adoption), mais on sait tout autant que par le cinéma, à travers ses images et son incroyable statut de «filmeuse» (comme dirait Cavalier...), la cinéaste parvient à tenir entre ses mains le présent. » Laurent Delmas, France Inter


Plus d'infos sur Internet

> La fiche Acid

> Le site officiel (télécharger le dossier de presse)

> La fiche Allociné

> Le blog de Dominique Cabrera


Horaires des séances


jeu. 9 jan. > 21h*
sam. 11 jan. > 16h
dim. 12 jan. > 21h
lun. 13 jan. > 18h et 21h
ven. 24 jan. > 18h

Projections au cinéma Les Lobis : 12 Avenue du Maréchal Maunoury, 41000 Blois.