A l'affiche en mai et juin 2015

 

.

La Sapienza
Un film d'Eugène Green
Avec Fabrizio Rongione, Christelle Prot, Ludovico Succio...
France, Italie, 1h44, 2014
À 50 ans, Alexandre a derrière lui une brillante carrière d’architecte. En proie à des doutes sur le sens de son travail et sur son mariage, il part en Italie accompagné de sa femme, avec le projet d’écrire un texte qu’il médite depuis longtemps sur l’architecte baroque Francesco Borromini. En arrivant à Stresa, sur les rives du lac Majeur, ils font la rencontre de deux jeunes gens, frère et soeur, qui donneront un tout autre tour à cette échappée italienne.
Une oeuvre rigoureuse et subtile, pétrie de beauté et d’intelligence.

Séances : jeudi 30 avril à 18h et 20h30, samedi 2 mai à 16h, dimanche 3 mai à 21h, lundi 4 mai à 18h et 21h, vendredi 8 mai à 18h.

En savoir + >>
Voir la bande annonce >>


..
....


Téléchargements >>
Voir la bande annonce >>

.....

Libres Courts : Aux frontières du réel
Une séance de courts métrages proposée par Les Lobis, Cinéfil et Ciclic. Séance unique suivie d'une discussion lundi 11 mai à 20h30 au cinéma Les Lobis.

A la lisière du fantastique, les films de cette sélection flirtent avec les codes du genre, jouant sur les figures de l’étrange, du mystère et des phénomènes inexpliqués. Empruntant parfois les archétypes de la science-fiction, comme le voyage dans l’espace ou la métamorphose, ce programme interroge la normalité et l’ordre établi de notre monde. Les personnages évoluent dans des univers lointains ou bizarres ou dans des espaces où le temps semble suspendu. Chaque histoire, qu’elle soit empreinte d’humour ou de poésie, fait ainsi vaciller notre réalité.

En savoir + >>
Voir la bande annonce >>
Relayer l'évènement sur Facebook >>




....

La Belle jeunesse
Un film de Jaime Rosales

Avec Carlos Rodríguez, Inma Nieto, Fernando Barona...
Espagne, 2014, 1h43, vostf
Sélection Un certain regard, Cannes 2014
Ce film vous est proposé en écho à la Journée de l’Europe qui a lieu le samedi 9 mai.
Natalia et Carlos sont deux jeunes amoureux de 20 ans qui se battent pour survivre dans l’Espagne d'aujourd'hui. Remises de C.V., petits boulots, tournage d’un porno amateur : ils essaient de s’en sortir au jour le jour. Face à une crise qui n'en finit plus, les espoirs d'une vie meilleure se fragilisent. Et quand Natalia se découvre enceinte, les petits arrangements ne suffisent plus.

Séances : jeudi 7 mai à 18h et 20h30, samedi 9 mai à 16h, dimanche 10 mai à 21h, lundi 11 mai à 18h et 21h, vendredi 15 mai > 18h.

Voir la  bande annonce >>
En savoir plus >>


...

300 hommes
Un film d’Aline Dalbis et Emmanuel Gras
France, 2014, 1h22
Entre ces murs, il y a trois cents hommes, il y a l'urgence. Ils ont des noms mais ils ont perdu leur histoire en route. Ils rient et se confrontent, ils refont le monde, celui qu'ils ont perdu. Ils ont un lit.  Là ils attendront le jour. C'est Forbin, la nuit à Marseille.
Le foyer de Saint-Jean-de-Dieu évoque parfois cette fameuse attente du Godot qui doit sauver ces exilés de l’intérieur. Survivre dans ce bord du monde qui est un monde à lui tout seul. Mourir. Rêver. Dormir peut-être. Certains refusent pourtant ce sommeil des « morts vivants » et la scène de nuit est particulièrement poignante car elle installe une sorte d’univers fantastique.
Les réalisateurs en filmant ce qu’ils voient, en se mettant à la même hauteur qu’eux, redonnent à ces hommes leur humanité et signent un témoignage salutaire et pudique sur ce dernier rempart contre le néant qu’est ce refuge. Un refuge éprouvant.

Séances : jeudi 14 mai à 18h et 20h30, samedi 16 mai à 16h, dimanche 17 mai à 21h, lundi 18 mai à 18h et 21h, vendredi 22 mai à 18h.

En savoir plus (entretien avec le réalisateur, dossier de presse...) >>
Voir la bande annonce >>


....

1001 grammes
Un film de Bent Hamer
Avec Ane Dahl Torp, Laurent Stocker, Hildegun Riise
Norvège, Allemagne, France, 2014, 1h30, vostf
Lorsque Marie, une scientifique norvégienne, assiste à un séminaire sur le poids réel du kilo à Paris, c’est son propre étalon de la déception, du chagrin, et surtout de l’amour, qui se retrouve sur la balance.
Avec ce nouveau film du cinéaste norvégien Bent Hamer, c’est un cinéma tout en poésie douce-amère et décalée, teintée d’humour pince sans rire que nous retrouvons, dans la veine des comédies précédentes qu’étaient Kitchen Stories (2003), Factotum (2005) ou La Nouvelle Vie de monsieur Horten (2007)
Par un jeu subtil avec les espaces et les lignes en Norvège et à Paris, avec les contrastes de couleurs froides ou chaudes et avec des situations incongrues mais touchantes, est l’un des grands plaisirs de ce film, qui n’est pas sans faire penser à l’univers de Tati et aux maladresses de son personnage, porteur d’humanité et de drôlerie.

Séances : jeudi 21 mai à 18h et 20h30, samedi 23 mai à 16h, dimanche 24 mai à 21h, lundi 25 mai à 18h et 21h, vendredi 29 mai à 18h.

En savoir plus >>
Voir la bande annonce >>


....

Citizenfour
Un film de Laura Poitras
Avec Glenn Greenwald, Kevin Bankston, Edward Snowden...
Etats-Unis, Allemagne, 2015, 1h54, vostf
Oscar du meilleur documentaire
Rencontre avec Antoine Lefébure, journaliste et historien des médias jeudi 28 mai à 20h30 en partenariat avec Amnesty International, au cinéma Les Lobis.
En 2013, Edward Snowden déclenche l’un des plus grands séismes politiques aux Etats-Unis en révélant des documents secret-défense de la NSA. Sous le nom le code « CITIZENFOUR », il contacte la documentariste américaine Laura Poitras. Elle part le rejoindre à Hong Kong et réalise en temps réel CITIZENFOUR, un document historique unique et un portrait intime d’Edward Snowden.
Commencé dès les premières secondes comme un film noir (lumières dans un tunnel, voix off, on se croirait chez Chandler), puis nous faisant partager la tension, la peur que ressentent les trois protagonistes lorsque se déclenche une bien anodine alarme incendie, Citizenfour est un document historique unique qui, au-delà d’un portrait intime d’Edward Snowden, nous interroge tous en tant que citoyens sur la société dans laquelle nous désirons vivre.

Séances : jeudi 28 mai à 18h et 20h30* samedi 30 mai à 16h dimanche 31 mai à 21h lundi 1er juin à 18h et 21h vendredi 5 juin à 18h.

En savoir plus sur le film >>
Voir la bande annonce >>
Voir le blog d'Antoine Lefébure >>


....

La Duchesse de Varsovie
Un film de Joseph Morder
Avec Alexandra Stewart, Andy Gillet, Rosette...
France, 2014, 1h26, vostf
Rencontre avec Joseph Morder cinéaste jeudi 4 juin à 20h30 au cinéma Les Lobis, en partenariat avec l’Acid.
Valentin est un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux. Lorsqu'il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise dont il se sent très proche, il lui confie son manque d'inspiration et sa solitude. Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, Valentin exprime de plus en plus le besoin de connaitre le passé que Nina a toujours cherché à dissimuler...
L’humour certes mélancolique n’est pas absent de ce film qui allie gravité et légèreté, porté par deux acteurs sensibles, élégants et justes : Andy Gillet, le Celadon de Rohmer, et Alexandra Stewart, la mère idéalisée du réalisateur.

Séances : jeudi 4 juin à 18h, samedi 6 juin à 16h,  dimanche 7 juin à 21h,  lundi 8 juin à 18h et 21h,  vendredi 12 juin à 18h.

En savoir plus sur le site de l'Acid) >>
Voir la bande annonce >>


....

Le Petit Homme
Un film de Sudabeh Mortezai
Avec Ramasan Minkailov, Aslan Elbiev, Kheda Gazieva...
Autriche, 2013, 1h38, vostf
Sélection Berlinale 2014 et prix CICAE au festival de Sarajevo 2014
A 11 ans, Ramasan est déjà un homme sous ses allures de petit garçon. Réfugié en Autriche avec sa mère et ses deux soeurs, il essaie de remplacer du mieux qu'il peut son père mort en Tchétchénie. L'arrivée d'Issa, un ancien ami de son père, va bousculer son quotidien.
La réalisatrice s’attache à mettre en scène avec une authenticité remarquable la vie de ces communautés de réfugiés, en particulier la recherche d’identité dans un monde où les cellules familiales ont été malmenées et où les enfants deviennent trop tôt adultes.
Une peinture fine du triangle Ramasan, mère et ami du père, que la réalisatrice réussit à rendre, sans pathos, ce récit initiatique simple et touchant de la reconstruction des relations familiales et de la redécouverte de l’enfance par le petit homme.

Séances : jeudi 11 juin à 18h et 20h30, samedi 13 juin à 16h, dimanche 14 juin à 21h, lundi 15 juin à 18h et 21h, vendredi 19 juin à 18h.

En savoir plus >>
Voir la bande annonce >>


....

Le Dos rouge
Un film d’Antoine Barraud
Avec Bertrand Bonello, Jeanne Balibar, Géraldine Pailhas, Joana Preiss, Nathalie Boutefeu, Pascal Gregory, Barbet Schroeder, Isild Le Besco...
France, 2014, 2h07, vostf
Un cinéaste reconnu travaille sur son prochain film, consacré à la monstruosité dans
la peinture. Il est guidé dans ses recherches par une historienne d’art avec laquelle il entame des
discussions étranges et passionnées.
Le Dos rouge est un film en forme de puzzle, de mise en abyme, une plongée dans les tableaux, une quête avancée.

Séances : jeudi 18 juin à 18h et 20h30, samedi 20 juin à 16h, dimanche 21 juin à 21h, lundi 22 juin à 18h et 21h, vendredi 26 juin à 18h.

En savoir plus sur le film >>
Voir la bande annonce >>
Lire l'entretien avec le réalisateur >>


....

Prima della Rivoluzione
Un film de Bernardo Bertolicci
Adriana Asti, Francesco Barilli, Allen Midgette...
Italie, 1964, 1h55, vostf
Fabrizio, digne représentant de la haute bourgeoisie de Parme, vient de rompre avec Clelia. Influencé par l’un de ses amis, l’instituteur Cesare, il se laisse tenter par les idées marxistes. Agostino, un jeune homme qui s’est enfui de chez ses parents, recherche l’amitié de Fabrizio. Mais ce dernier ne peut l’héberger, car sa tante, Gina, vient lui rendre visite. Créature névrosée entourée d’amants, Gina parvient à le séduire...
Faut-il voir dans ce film, qui exprime beaucoup de son époque (l’antiracisme, Godard et Anna Karina, la mort de Marilyn, Salan et la guerre d’Algérie, l’Unità…), une œuvre-manifeste politique ? Ou l’œuvre de jeunesse d’un poète (Bertolucci écrivait bien avant de tourner) qui fait preuve sans en avoir l’air d’une remarquable intuition esthétique pour inventer un romanesque d’avant-garde ?

Séances : jeudi 25 juin à 18h et 20h30, samedi 27 juin à 16h, dimanche 28 juin à 21h, lundi 29 juin à 18h et 21h, vendredi 3 juillet à 18h.

Voir la bande annonce >>
Lire les critiques de l'époque >>