UNE FEMME FANTASTIQUE >> CAP SUR LE MONDE >> Du 4 au 9 décembre


UNE FEMME FANTASTIQUE

Un film de Sebastián Lelio

Avec Daniela Vega, Francisco Reyes...

Chili, Allemagne, Espagne, États-Unis, 2017, 1h44, vostf

Lion d’argent du meilleur scénario, Berlin 2017 et Grand Prix, Festival de Cabourg 2017

 

Séance unique samedi 9 décembre à 14h

au cinéma Les Lobis dans le cadre du festival Cap sur le Monde.

Séance présentée par Thierry Méranger,

rédacteur aux Cahiers du cinéma, enseignant en option « cinéma » à Dreux

et directeur artistique du festival Cap sur le Monde.

 



Marina et Orlando, de vingt ans son aîné, s'aiment loin des regards et se projettent vers l'avenir. Lorsqu'il meurt soudainement, Marina subit l’hostilité des proches d'Orlando (une "sainte famille" qui rejette tout ce qu'elle représente) et la suspicion de la police. Marina va se battre, avec la même énergie que celle dépensée depuis toujours pour devenir la femme qu'elle est : une femme forte, courageuse, digne... une femme fantastique !



Le mot de Ciné'fil

Une femme fantastique, tout le monde voudrait la connaître. Et pourtant…
Elle serait une femme qui danse, qui chante, qui aime passionnément au point que les plus belles chutes d’eau du monde seraient moins terrifiantes qu’une simple chute dans les escaliers. Marina est cette femme fantastique, jeune trentenaire, amoureuse d’Orlando, dont la fleur de l’âge se fane.
Ceci pourrait être un film policier. Il y a d’ailleurs une inspectrice qui enquête sur ce décès. Car, en plus des marques suspectes sur le cadavre, Mariana est transsexuelle : les soupçons se renforcent.
Ce pourrait être un film de famille. Car comment nommer la relation entre ces deux êtres ? À quelle famille Orlando est-il rattaché ? À son ancienne épouse divorcée ? Son frère ?
Ce pourrait être un film social. Qui et quels droits protègent Marina ? L’intelligence de Sébastien Lelio, auteur que nous avions découvert avec son film précédent Gloria, est d’échapper à tout récit trop romancé ou trop documentaire. Comme son héroïne interprétée par Daniela Varga, actrice transsexuelle, son film trace sa voie entre le réalisme des situations et la poésie de la réalisation qui rend magique et humaine la dureté du monde.

En savoir plus

Bande annonce et téléchargements >>
Lire la critique de Positif >>
Lire la critique de Télérama
>>

Lire la critique du Monde >>

 

.Enseignants.

Disciplines : espagnol, cinéma.
N
iveau : première, terminale.
Notions, thèmes :
rôles sociaux de genre, relations familiales, lieux et formes de pouvoir, sentiment d'appartenance.
Ressources pédagogiques :
Télécharger le dossier de presse >>
Pour organiser une séance : Aller à la rubrique
« Enseignants » >>